Vous êtes ici !   Accueil  »  Info-Police  »  Police de Gatineau

Police de Gatineau - Info-Police

Service de police de la ville de Gatineau

Service de police de la ville de Gatineau

Visiter le site internet

Tragédie de la rue Gamelin - mise à jour
2013-04-05

À la suite des événements tragiques survenus ce matin dans une garderie de la rue Gamelin, dans le secteur Hull, le Service de police de la Ville de Gatineau (SPVG) tient à souligner la présence d’esprit des employés de la garderie qui ont éloigné les enfants de la menace. De plus, le directeur du SPVG, monsieur Mario Harel, a remercié tous les policiers et intervenants qui ont fait preuve de sang froid, d’efficacité et d’un professionnalisme empreint d’humanité lors des interventions. 

Voici quelques mises à jour :

L’enquête est toujours en cours et les deux scènes de crime sont protégées. Le périmètre de sécurité de la rue Gamelin sera maintenu tant et aussi longtemps que les enquêteurs procèderont à des expertises.

Au moment d’écrire ces lignes, nous sommes en mesure de confirmer que l’une des victimes est monsieur Robert Charron. Il n’est pas un résident de Gatineau.

En ce qui concerne la deuxième victime, nous ne pouvons dévoiler son identité. La famille n’a toujours pas été avisée par les policiers.

Étant donné que les policiers sont toujours présents sur la scène et que les résultats des expertises ne seront pas connus avant la semaine prochaine, nous ne prévoyons pas d’autres points de presse officiels avant la semaine prochaine.

 

Résumé des faits et de la chronologie :

  • Un appel d’urgence a été logé au 911 vers 10 h 27 indiquant qu’il y avait un individu menaçant et armé à l’intérieur de la garderie.
  • Les policiers sont arrivés sur les lieux à 10 h 30. 
  • Avant même l’arrivée des policiers, tous les enfants ont été pris en charge par des employés de la garderie pour les éloigner d’une possible menace. L’action a été très rapide. 
  • À leur arrivée, les policiers se sont immédiatement dirigés vers la menace. Un individu était allongé sur le sol, une arme à ses côtés. 
  • Il y avait 48 enfants au 225, rue Gamelin, et 5 enfants au 229, rue Gamelin. Les 53 enfants ont été évacués et placés en sécurité chez un voisin qui a agi comme bon samaritain. 
  • Le SPVG a confirmé aux médias à 11 h que tous les enfants étaient en sécurité, sains et saufs, et qu’aucun enfant n’avait été blessé physiquement.
  • Un autobus de la STO a été dépêché sur les lieux afin de servir d’abri pour les enfants et les parents au besoin. 
  • Les parents des enfants ont été invités à se rendre au coin de la rue Gamelin et Lionel-Émond pour aller chercher leurs enfants. 
  • L’enquête préliminaire a démontré que des coups de feu ont été tirés à deux endroits différents soit au 225 et au 229, rue Gamelin, dans le secteur Hull à Gatineau. 
  • Deux décès sont confirmés en après-midi, soit deux hommes adultes. Il s’agit d’un employé de la garderie et du tireur. L’enquête se poursuit pour déterminer la séquence exacte des événements. 
  • Les deux décès ont été causés par arme à feu. 
  • Un fusil de chasse a été utilisé dans l’incident. L’enquête déterminera si la même arme est reliée aux deux décès. Des expertises balistiques seront effectuées. 
  • Nous enquêtons toujours différentes hypothèses au moment d’envoyer ce communiqué. L’hypothèse voulant que la tragédie puisse être reliée à un contexte de rupture conjugale est maintenue. Aucune information ne confirme pour l’instant qu’il s’agirait d’un triangle amoureux. 
  • Le Bureau du coroner s’est déplacé sur les lieux. Des autopsies seront pratiquées sur les deux victimes, mais la date n’est toujours pas connue. Les autopsies pourraient être pratiquées la semaine prochaine (à confirmer). 
  • Les paramédicaux ont fourni des couvertures pour réchauffer les enfants, de même que des jus et de la nourriture. Des organismes comme le CAVAC et le Centre 24/7 se sont aussi déplacés sur les lieux pour apporter leur soutien. 
  • Étant donné la nature de l’événement, si des personnes sont en état de choc ou ont besoin d’une aide psychologique, elles peuvent s’adresser au CAVAC (Centre d’aide aux victimes d’actes criminels) au 819-778-3555 et au Centre 24/7 au 819 595-9999. 
  • Un intervenant a été mobilisé pour apporter de l’aide psychologique aux policiers du Service de police et aux employés du centre d’appels d'urgence 911 qui en ressentiraient le besoin.

Médias

Communiqués

2015-02-23

2014-06-11

2014-04-09

2013-05-24

Voir les communiqués de tous les services de police Retour à tous les corps policiers

Présentement à l'antenne :

Le Protecteur

Programme Pair
voir Tous les partenaires