Vous êtes ici !   Accueil  »  Info-Police  »  Police de Montréal

Police de Montréal - Info-Police

Service de police de la ville de Montréal

Service de police de la ville de Montréal

Visiter le site internet

Bilan d'une saisie majeure de drogues de synthèses effectuée par le SPVM
2013-05-13

Le Module stupéfiants de la Section des enquêtes multidisciplinaires et coordination jeunesse (SEMCJ) de la région Sud du Service de police de la Ville de Montréal (SPVM) a procédé, le 25 avril dernier, à une saisie sans précédent de drogues et de produits servant à la fabrication de drogues de synthèse. Un total de sept perquisitions ont été effectuées lors de cette opération, l’une d’elles ayant permis de démanteler un laboratoire servant à encapsuler la drogue qui y était fabriquée.Ces saisies majeures se démarquent par la présence de produits jamais vus par le SPVM : le Desmethyl fentanyl, l’ethylcathione et le pentadrone. Ces produits chimiques, utilisés dans la fabrication de drogues de synthèses, peuvent être jusqu’à 40 fois plus forts que l’héroïne. Ils sont extrêmement puissants et dangereux, ce qui inquiète le SPVM sur le plan de la sécurité publique.

Lors de l’opération, les enquêteurs ont saisi de la marijuana, de l’ecstasy, des capsules de viagra et du haschisch. Ils ont également mis la main sur près de 1500 kilogrammes de produits de fabrication entrant dans la composition de diverses drogues de synthèse, sur des équipements tels que des presses, un lot de poinçons et 37 armes à impulsion électrique (teaser). Deux personnes ont été arrêtées et elles demeurent détenues jusqu’à leur prochaine comparution.

Au-delà des produits et équipements de fabrication saisis, ce qui préoccupe le SPVM est la présence, pour une première fois, de produits chimiques utilisés généralement dans le milieu médical pour des besoins spécifiques. L’intervention publique d’aujourd’hui a pour but de sensibiliser la population à la présence sur la rue et auprès des revendeurs de drogues de produits dont les conséquences sont imprévisibles et peuvent dans certains cas entraîner la mort. À titre indicatif quant à sa nocivité, quatre policiers du SPVM ont été incommodés alors qu’ils manipulaient ces produits dans une chambre des effets. Un policier a été hospitalisé en urgence avec des symptômes affectant son rythme cardiaque et sa pression artérielle bien qu’il portait un masque au moment de la manipulation des produits en cause.

Comme le précisait l’assistant directeur de la région Sud, M. Mario Guérin, « ce qui préoccupe le SPVM avec cette saisie sont les conséquences qu’entraîne la consommation de ces drogues auprès des personnes qui en sont dépendantes. De là notre intérêt de travailler en partenariat avec la protection de la santé publique».

Selon le commandant François Bleau de la Division du crime organisé, « La présence des drogues de synthèse sur le marché est au cœur même de la mission du Comité de lutte aux drogues de synthèse auquel sont associées les organisations policières de la GRC, de la SQ, des villes de Gatineau, Laval, Longueuil et Montréal. Ce comité met en commun les expertises de divers milieux afin de contrer la production et la vente de ces drogues sur le marché ».

Quelques rappels

De façon générale, les drogues de synthèse sont mises en marché sous forme de comprimés attrayants et disponibles à petits prix. Ainsi, elles sont plus accessibles pour toutes les clientèles.

La banalisation ajoute au danger de la consommation. Certains l’expliquent, entre autres, par le fait qu’avaler un comprimé semble moins associé à la consommation de drogues que de s’injecter, fumer ou renifler une substance illicite.

Le crime organisé continue de dominer le marché des drogues synthétiques ici comme ailleurs au Canada. De cette manière, il assure le financement de multiples autres activités illicites aux dépens de la société.

Médias

Communiqués

Voir les communiqués de tous les services de police Retour à tous les corps policiers

Présentement à l'antenne :

Les Rendez-vous policiers

MADD Canada
voir Tous les partenaires